En toute intimité, Mood, Son monde

Une nouvelle aventure…

Coucou la Toile,

C’est bientôt la rentrée et me voilà repartie pour un nouveau billet… toujours à la demande de ma charmante fille !! Au final je crois que j’y prends goût.

Je vais partager mon expérience (avec celles qui prendront le temps de lire cet article) pour prouver que malgré les doutes, il est possible de redémarrer une vie professionnelle à plus de 50 ans… et c’est mon cas.

Je travaille dans un établissement hospitalier depuis 1995. J’ai effectué des missions de secrétaire dans différents services au sein de cet établissement, et je suis notamment restée 7 ans dans le service gériatrique appelé « SSR » – service de soins de suite et de réadaptation.

Puis lorsque ce service a été amené à déménager à l’extérieur de l’établissement (ce n’était environ qu’à 10 kms), je n’ai pas souhaité pour des raisons personnelles, me joindre à ce déménagement. Et aussi, qui sait…. me connaissant, la peur du changement !!!

J’ai donc été affectée au sein de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) de l’établissement, et j’y suis restée 15 ans. Bien que je pensais terminer tranquillement ma carrière dans ce service (puisque je connais parfaitement les tâches effectuées quotidiennement), j’étais triste à l’idée de régresser dans mes capacités intellectuelles.

Lorsque les Groupements Hospitaliers de Territoire « GHT» ont été créés, notre hôpital s’est vu rattaché à un groupe plus important, et notamment en priorité, une direction commune du service informatique a été mise en place. Mon rêve de terminer ma carrière «tranquille » s’envolait avec tous les projets de ces directions communes, et peut-être dans les années à venir, une mobilité entre les deux hôpitaux. Chose que je n’imaginais pas du tout… à mon âge.

Puisque je tenais à rester tranquille dans mon « petit » établissement, j’ai commencé à me poser mille et une questions : qu’allait changer pour moi ce GHT, qu’allait devenir mon poste de secrétaire, suis-je toujours et encore satisfaite du poste que j’occupe, quelles seraient mes nouvelles fonctions avec la mise en place de ce GHT ?

Non seulement je pensais que ce GHT allait changer beaucoup, mais la goutte d’eau qui allait tout faire déborder, a été le désir de mon chef de service de partir en retraite… A partir de toutes ces informations, je n’en dormais plus la nuit, je vivais dans un état de stress, car j’appréhendais les changements à venir.

L’idée de m’inscrire à un bilan de compétences survint à mon esprit et réconfortée par l’une de mes collègues, un dossier fut vite déposé au service de formation. Lorsque mon dossier a été accepté, ce fut une nouvelle angoisse qui naissait en moi, car je ne savais pas ce que me rapporterait comme solution ce bilan de compétences, pourtant nécessaire à déterminer les nouvelles perspectives de mon avenir professionnel, et clarifier mes domaines de compétences.

Or, dès mes premiers entretiens avec ma « conseillère », j’ai eu l’agréable surprise de voir surgir des compétences et aptitudes de tâches enfouies dans une routine quotidienne. Je n’étais jamais sûre du travail que je réalisais, j’avais perdu toute stimulation intellectuelle, à cause de mes tâches répétitives. Mon chef de service ne cessait de me tarir d’éloges, mais moi j’avais perdu confiance en moi, je n’étais pas satisfaite.

A la fin de ces 3 mois de bilan, une lueur d’espoir m’est apparue avec une décision radicale …. Changer de service pour m’épanouir à nouveau au sein de mon travail… mais pour aller où et faire quoi ?

J’ai eu un entretien avec ma nouvelle directrice qui m’a évoqué les changements qu’elle envisageait pour cette direction commune, et les nouvelles fonctions qu’elle voulait m’attribuer. Ces nouveautés qui me semblaient « floues » ne m’ont pas convaincues, et je suis restée perplexe à toutes ces propositions.

Peu de temps après cet entretien, j’ai eu la chance d’être contactée par mon ancien chef de service pour me proposer un poste de secrétaire médicale appelé désormais dans le jargon médical « Assistant Médico-Administratif ».

J’étais une fois de plus surprise à l’idée que 15 ans plus tard, il avait gardé de bons souvenirs aussi bien de mon travail que de ma personne. Et une fois encore, me voilà partie dans mes doutes et mes incertitudes à me demander si je pouvais encore assurer un travail si conséquent au sein d’un service médical … et là sans trop réfléchir une petite voix intérieure m’a fait comprendre que c’était une opportunité à saisir, car à plus de 50 ans les portes ne s’ouvrent pas toujours de façon positive comme elles se sont ouvertes pour moi.

Aujourd’hui, malgré mes doutes et les peurs nocturnes qui envahissent mes nuits, j’ai la certitude que ce changement n’est pas le fruit du hasard.

Alors convaincue qu’un changement peut survenir même après 50 ans, je me lance ce défi de le réussir et de prouver que la vie n’est pas finie après 50 ans.

Il faut juste croire en ses capacités et avoir confiance en soi.

Je reviendrai au bout de 3 mois pour vous faire part du premier trimestre passé dans mon nouveau poste…

Pinterest.png

1 réflexion au sujet de “Une nouvelle aventure…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.