En toute intimité, Mood, Son monde

Parents d’adultes

« Il n’y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d’être une bonne mère. »

J. Churchill

Après le premier billet ma chère maman, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander de m’en écrire un nouveau… C’est que je la trouve douée en écriture ma maman (normal, c’est la mienne)… Et puis, ça change d’avoir le point de vue d’une personne plus expérimentée sur divers sujets de la vie courante. Et je dois dire que notre conversation ce jour-là m’a donné envie de connaitre sa version des faits…

Je lui cède donc la place, le temps de ce post (#mamèredevientblogueuse)… N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

linkedin-sales-navigator-402819

Lorsque ma fille m’a proposé de lui écrire un autre article, après les quelques vers que je lui ai faits sur mon séjour strasbourgeois, ma première réaction et réponse fut : « Encore !!! »

Et je me suis demandée quel sujet pouvait bien être intéressant ? Alors lorsqu’elle m’a dit : écris-moi un article sur « être parents d’adultes », je me suis dit pourquoi pas car il y a tant de choses à dire, mais je ne sais pas par quoi commencer !

Tout d’abord, être maman à 20 ans comme je l’ai été à l’époque, n’est plus d’actualité aujourd’hui. Les jeunes préfèrent donner priorité à leur vie professionnelle. Mais attention, cette affirmation de ma part n’est pas une généralité !

StockSnap_S5Z87PIL7B

Lors que mon aînée est arrivée au monde, il y a 30 ans de cela, j’ai ressenti une joie indescriptible et, de plus, à l’époque, je ne me suis souciée de rien. C’était un pur bonheur, j’étais jeune mais comblée d’être une mère. Je sentais au fond de moi je pouvais être une « bonne mère ». Mais « qu’est-ce qu’une bonne mère ? ». Pour moi cela signifiait pouvoir prendre soin de son bébé, le nourrir et le voir se développer et grandir au sein d’un agréable foyer.

Pourtant lorsque les années ont passé, et dès que mon bébé avait un petit souci, je faisais appel à ma propre mère pour avoir ses conseils de grand-mère. Heureusement que ma fille n’était pas souvent malade.

Quatre ans après ma princesse, le petit prince de la maison est arrivé. Toute la famille était heureuse et surtout ma fille qui a toujours voulu avoir un petit frère.

Lui aussi a grandi sans trop de difficultés. Mais à l’adolescence, les choses se sont compliquées beaucoup plus pour mon fils que pour ma fille. Il n’a pas toujours été tendre comme le sont d’ailleurs la plupart des ados.

igor-ovsyannykov-427217

Il ne comprenait pas toujours mon attitude « angoissante » lors de ses sorties nocturnes, ou de ses fréquentations d’ami (e)s. J’ai vécu une petite période difficile… Parce que, je ne sais pas comment le vivent certaines mères, mais moi, même à leurs âges actuels, il m’arrive toujours d’être inquiète si je n’ai pas de nouvelles, aussi bien pour l’aînée qui a quitté le domicile, que le benjamin qui vit encore avec nous.

Bien qu’adultes, j’aime être rassurée sur l’heure à laquelle ils rentrent, alors je leur demande de m’envoyer un « petit SMS » (merci la technologie).

Aujourd’hui, j’ai effectivement deux adultes attentionnés et aimants vis-à-vis de leur mère (le papa n’est pas oublié, mais comme l’article vient de la mère ;)), mais  ma devise pour que tout se passe pour le mieux, reste toujours la même : la communication, le respect des parents, de notre foyer et de ceux qui nous entourent.

Ce n’est pas toujours évident car, à mes yeux, mes enfants resteront mes enfants, mes bébés, même s’ils sont maintenant adultes. Toutefois, j’apprends à respecter leur intimité et leur vie sociale. Quoique nos sujets de discussions soient très vastes, il restent libres ou pas de me parler de leurs problèmes. J’ai appris à écouter et non à questionner. Les questions peuvent mettre mal à l’aise et créer un fossé. Je reste toujours et quel que soir leur âge, à leur écoute,  et quelques soient leur trait de caractère, j’aime m fille et mon fils tels qu’ils sont.

Mon souhait pour leur vie future est qu’ils aient une relation aussi ouverte avec leurs enfants que celle que nous avons eue.

 

Et toi, que tu sois mère d’adultes ou enfant-adulte, quelle est ton expérience ?

La mère de la narcissique

2 réflexions au sujet de “Parents d’adultes”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.