Good mood, Mood

Une année qui finit…

“… c’est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d’adieu.”

F. van den Bosch 

Et oui, l’année se termine. C’est est l’occasion de faire le bilan : se remémorer les bons instants de l’année, mettre l’accent sur ce qu’elle a apporté de positif, zapper le négatif et espérer prier pour que celle à venir soir encore plus belle.

Avant toute chose, je pense qu’il est nécessaire de me dévoiler un peu plus, parce qu’au final, vous ne me connaissez que très peu.

kevar-whilby-30910
Non ce n’est pas moi sur cette photo

Alors qui est Eliah ?

Eliah, comme je te le dis ICI, est un pseudonyme. Pas un personnage, non, juste un pseudo. J’ai fait le choix de l’anonymat pour éviter de m’auto censurer, pour être la plus transparente possible.

Dans la vie, je suis une fille plutôt fofolle en terrain conquis mais extrêmement réservée au 1er abord. Je déteste être au centre de l’attention…

Ancienne timide, j’ai pris le parti de me soigner (oui, oui, je te promets que c’est vrai). Et mon entrée dans la vie active m’a beaucoup aidé à évoluer sur ce point-là.

Je suis une personne plutôt discrète par héritage… Mon père dit tout le temps : « pour vivre heureux, vivons cachés ». Et certaines de mes expériences m’ont démontrées qu’il n’avait pas tort.

_Mon plus gros défaut ?

Je pense que je suis très susceptible, mais ce qui me fait souvent défaut est la confiance en moi (un mal bien courant à notre époque). Croire en soi, en ses capacités, ses dons… tout ça, je sais pas faire… Je dois dire que je me cherche encore pas mal.

J’accorde une grande importance à ce que pensent les autres. Du coup, je me délaisse et je m’oublie. Trop souvent, je fais passer les autres et leurs désirs avant les miens. Et ça fait très souvent mal.

_Ma plus grande qualité ?

On dirait un entretien d’embauche, ahahah !

Blague à part, ma plus grande qualité est surement ma gentillesse (en général, on dit ça des gens qu’on trouve moche, hihihi !) et ma générosité (à l’excès ; ça devient un défaut).

Maintenant que tu en sais un peu plus sur moi, on peut passer au bilan de l’année 2017.

kelly-jean-200248.jpg

_Alors, que m’a apporté 2017 ?

Cette année a marqué un tournant dans ma vie. Tiens, ça me rappelle le thème de mon TPE : Rupture et Continuité (BAC 2005 – aïe, ça pique !).

Pour répondre à la question, j’ai soufflé une bougie de plus (comme tout le monde, hein) mais pas n’importe laquelle…

Parce que je fais partie du millésime 1987…

en 2017, moi j’ai eu 30 ans !

Cette année-là (), je la redoutais comme pas possible. 30 ans, c’est l’âge de la vieillesse, le début de la fin, le moment où tu sais que tu es quelqu’un, que tu as réussi ta vie… Bref, j’avais une telle pression (merci la société !).

_Mais au final, 30 ans, ça m’a fait quoi ?

J’ai lu quelque part qu’à 30 ans on est juste assez jeune, sans être encore trop vieux, pour pouvoir profiter de la vie !

Ben, mes 30 ans à moi, ont fait ressortir toutes mes envies de fiesta. De l’énergie à revendre, une patate d’enfer, je ne me suis jamais sentie aussi vivante (j’ai même pensé que je faisais une crise de la trentaine tellement ça m’a surprise). Puis il y a eu un lendemain…

11

Qu’on se le dise : on a beau s’y préparer, c’est quand même douloureux.

J’ai aussi pris conscience que je n’étais plus une enfant comme je me le répétais (le syndrome Peter Pen, tu connais ?). Je suis une femme, c’est drôle de l’écrire, et ça change en tout le regard que les autres posent sur moi (on a beau dire, ce fameux regard joue un rôle déterminant dans la façon dont l’on peut se percevoir nous-même).

J’affirme ma féminité et j’affirme aussi qui je suis. Je ne me définis pas par mon appartenance à un groupe (j’en parlais ici). Je me définis par ma personne entière.

30 ans, au final, c’est juste avoir 20 ans et 10 ans d’expérience. Alors, l’ex-timide que je suis en a parcouru du chemin, mais la route est encore longue.

Ciao la 20aine, l’aventure se poursuit dans la 30aine… (Tu comprends le lien avec la rupture et la continuité maintenant…)

En bref, tu l’auras compris : j’ai eu 30 ans en 2017 !

Mais l’année 2017 ne se résume pas à ça.

Entre joie et peine, pas de juste milieu. J’ai connu la plus grosse trahison de ma vie. Bon, avec l’âge, je suis devenue beaucoup plus sensible qu’avant du coup tout me parait pire. Mais après quelques mois de passage à vide (c’est super long, mine de rien, surtout quand tu essaies de camoufler ton mal être), j’ai réussi à remonter la pente et à aller de l’avant (pour être honnête, j’essaie de m’en convaincre).

2017 m’a également permis de clore un chapitre sombre de ma vie (un jour, tu en sauras plus). J’ai saisi l’opportunité qui m’a été offerte de me libérer d’un lourd fardeau : ma rancœur. Et ça fait un bien fou !

Alors j’espère que la nouvelle année qui pointe le bout de son nez m’offrira autant de belles occasions d’être bien dans ma peau et dans mes relations avec les autres.

Et toi, qu’as-tu vécu en 2017 ?

L’inconnue met le cap sur 2018

 

6 réflexions au sujet de “Une année qui finit…”

  1. Coucou,

    J’adore lire ce genre d’article. Merci de te livrer comme ça. Je me retrouve dans beaucoup d’éléments de ta description c’est assez troublant mais j’aime ce feeling qui me donne envie de suivre ton blog de très près. Les 30 ans arrivent doucement pour moi aussi, j’avoue ne pas savoir comment je vais les vivre. J’ai un certain nombre d’objectifs à atteindre avant. J’espère que 2018 sera l’occasion d’en cocher quelques uns !

    Je te souhaite que du bonheur pour 2018 !

    Des bisous

    Morgane
    http://www.fille-a-paillette.fr

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.